Comment rentabiliser un espace de coworking ?

Faire fonctionner un espace de coworking a un coût non négligeable.  Chaque mois, il vous faudra payer les loyers, les salaires et cotisations sociales des employés, la connexion à internet, la consommation d’eau et d’électricité, l’entretien des locaux ou encore l’achat des mobiliers et du matériel informatique. Il est donc impératif que les sources de revenus de votre coworking soient suffisamment importantes afin de pouvoir obtenir un modèle économique viable. En 2016, d’après une étude publiée par Deskmag, 41% des coworking étaient rentables, soit 9 points de plus qu’en 2012. Néanmoins 23% des espaces de bureaux partagés ne le sont toujours pas.

Si vous souhaitez développer un espace de coworking, il est donc indispensable de comprendre les moyens par lesquels vous pourrez rendre rentable votre activité. Mais en fait, de quelles sources de revenus dispose un espace de coworking ?

Lire aussi : Comment créer un espace de coworking

#1 Les frais d’adhésion

La principale source de revenu d’un espace de coworking provient, dans de nombreux cas, des frais d’adhésion. En échange des services fournis, le coworking facture une redevance aux coworkers. Selon les coworkings les frais d’adhésion peuvent cependant varier du simple au double. En effet, le montant des redevances dépend de plusieurs critères.

S’aligner sur les prix de ses concurrents

Chaque coworking est libre de fixer de manière indépendante le montant de la redevance qu’il demandera à ses coworkers. Néanmoins, nous vous conseillons tout de même d’étudier de près les prix de vos principaux concurrents. Le marché du coworking étant hautement concurrentiel, fixer un prix beaucoup plus élevé que vos concurrents risque d’avoir un effet négatif sur les taux de fréquentation de votre espace.

Adapter ses prix à son secteur géographique

Au-delà des prix fixés par les concurrents, l’emplacement géographique a également un impact considérable sur le tarif de votre coworking. En effet, les coworkings localisés en centre-ville auront en général des tarifs plus élevés que ceux situés en périphérie. De même, les espaces de travail situés en région parisienne sont beaucoup plus chers que dans le reste de la France. D’après une étude menée en 2016 par Néo-nomade, le prix mensuel moyen d’un poste de travail dans un espace de coworking créé en France était de 203,25 euros. On distingue cependant d’importantes disparités selon les régions : 350,71 euros en Ile-de-France, 227 euros en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, 197,20 euros en Auvergne-Rhône-Alpes et 150 euros en Nord Pas-de-Calais Picardie.

Ajuster ses prix à son offre

D’autre part, la qualité des services proposés et l’aménagement du lieu ont aussi une influence importante sur le prix. Certaines prestations peuvent en effet être comprises dans le tarif de base du poste de travail. C’est souvent le cas du service de reprographie par exemple. Si les services compris dans le prix de la location sont de qualités et diversifiés, les coworkers auront alors tendance à trouver plus légitime le prix légèrement supérieur de leur poste de travail.

De même, certains coworkings peuvent se permettre de mettre en place un ticket d’entrée relativement plus cher en le justifiant par le fait qu’ils sont en réalité des espaces business. Ce n’est pas uniquement un poste de travail qu’ils proposeront aux coworkers mais de nombreuses opportunités professionnelles (signature de nouveaux contrats, mise en place de partenariats…). Pour pouvoir faire cela, l’espace de coworking doit néanmoins déjà posséder un puissant réseau d’entrepreneurs, travailleurs en freelance ou salariés d’entreprises qui facilitera la mise en place de telles collaborations.

Proposer différentes formules

Enfin, le montant de la redevance dépend aussi du type de formule choisi par le coworker. On distingue deux types de formules :

  • La formule dédiée aux membres permanents. Ces derniers disposent d’un poste de travail qui leur est réservé et peuvent y travailler autant qu’ils le souhaitent durant les heures d’ouverture. Ils payent chaque mois un montant fixe.
  • La seconde formule est dédiée aux membres nomades. Ceux-ci ne disposent pas d’un poste de travail réservé mais s’installent sur les postes libres mis à leurs dispositions.  Le montant payé dépend alors du temps resté dans les locaux. La facturation peut se faire à l’heure, à la journée ou à la semaine par exemple.

#2 La facturation de services complémentaires

Fournir différents services payants aux coworkers

A côté des frais d’adhésion, proposer un certain nombre de services additionnels payants à vos coworkers peut vous permettre de diversifier vos sources de revenus et d’augmenter votre chiffre d’affaire. C’est alors à vous de déterminer quels services sont compris dans les frais d’adhésion et quels services sont optionnels. Voici un aperçu des prestations qui peuvent être proposées de manière additionnelle : la nourriture et les boissons en libre-service, l’utilisation de l’imprimante ou du scanner, l’accès à des fournitures de bureau tels que les stylos ou les ordinateurs, la mise à disposition d’espaces de rangement, la participation à des conférences ou des formations organisées au sein du coworking ou encore l’accès à une salle de réunion.

S’ouvrir à une clientèle non-membre

Parmis ces prestations additionnelles, certaines peuvent même être proposées à des membres extérieurs au coworking (entreprises, particuliers, freelances, entrepreneurs). Pour cela, tirez partie des espaces libres dont vous disposez. Vous pouvez par exemple, aménager dans vos locaux un studio photo qui sera loué à des spécialistes de l’image, des entreprises ou des étudiants en photographie pour des shootings packshot, des tournages de clips vidéo ou de films publicitaires, ou des réalisations d’interviews. La location des salles de réunion peut aussi être un excellent moyen d’augmenter votre chiffre d’affaire. L’organisation de formations ou de conférences pourra enfin constituer une source de revenus supplémentaire d’une part, et un formidable moyen d’attirer une clientèle nouvelle d’autre part.

Diversifier son activité

Certains espaces de coworking vont plus loin encore en profitant des espaces disponibles qu’ils ont à leur disposition pour proposer une grande diversité de services a priori totalement distinct de l’activité de location de bureau. Du bar-restaurant à l’épicerie bio en passant par la salle de concert et l’espace de sport de nombreuses activités permettent de générer des revenus supplémentaires. Ouvertes au grand public, celles-ci permettront également de faire mieux connaître le coworking.

#3 La mise en place de collaborations

Tout au long de l’article, nous avons analysé les options dont dispose un coworking pour devenir rentable financièrement chaque mois. Il existe cependant des cas où la rentabilité d’un espace de coworking ne sera pas l’objectif premier.

En effet, un coworking peut être l’activité secondaire d’une entreprise (propriétaire de l’espace) qui cherchera à développer un réseau et à créer des effets de synergie bénéfiques à son activité principale. Plusieurs agences de communication ont par exemple choisi de développer dans leurs locaux, un espace de coworking qui leurs permet de rassembler sous le même toit des graphistes, des photographes ou encore des spécialistes de la vidéo qui disposent de compétences recherchées par l’agence. Les relations au sein d’un espace de coworking sont alors supposées aboutir à la mise en place de collaborations. Quand on sait qu’en moyenne, un membre d’un coworking échange avec 5,2 autres membres chaque jour, les opportunités sont nombreuses. Ainsi d’après le Global Coworking Survey publié en 2017 par DeskMag, 71% des membres collaborent avec d’autres membres. Les partenariats sur des projets peuvent alors prendre ou non la forme de contrat. Quoi qu’il en soit, ils peuvent se réveler très avantageux financièrement pour l’entreprise propriétaire du coworking.

Finalement, les opportunités pour un espace de coworking de devenir rentable sont nombreuses et diverses. Elles dépendent avant tout du business modèle que vous souhaitez mettre en place. Il est par conséquent essentiel de déterminer avant toute chose, l’activité qui est supposée générer le plus de bénéfices afin d’adopter une stratégie pertinente pour rentabiliser votre espace.

 

Lire aussi :

Venir
visiter
X
Appelez nous !
06.58.695.699